Une Escort J&Joy qui vous en fera voir de toutes les couleurs !

26961817_10215250825164744_1379408509522324618_o

Ils avaient littéralement envoyé la sauce en 2016 pour ensuite marquer les esprits avec la Flower Power en 2017 … On se réjouit dès lors de retrouver un nouvel équipage déjanté nourri par de nouvelles idées décalées … En 2018, place à un nouveau délire avec la « J&Joy Vintage mobile » !

Un couple séparé pour cette année …

On avait l’habitude de retrouver les 2 mêmes compères en alternance derrière le volant et dans le rôle du copilote : Bernard Dejaeghere, alias Nanar Orbea, et Pierre Hamblenne, aka Pierre de J&Joy. Malheureusement, des obligations professionnelles ne permettront pas à ce dernier d’être présent à Bastogne. Mais on peut d’ores et déjà compter sur Bernard pour y faire du bruit pour deux ! Du coup, il en profitera pour s’approprier le poste de pilotage, avec son beauf en copilote guest, venu profiter de l’occasion pour s’offrir un mémorable demi-siècle aux Legend !

Dans la cours des grands !

La création de la nouvelle catégorie « Challenger » va permettre à l’équipage « Vintage mobile » de se doter de nouvelles ambitions. Car jusque-là, les échanges dans l’habitacle s’étaient toujours cantonné à un ping-pong d’injures, onomatopées et autres injonctions peu coordonnées : « à gauche », « à droite », « fais gaffe », « ça passera jamais » … Pour 2018, le nouveau tandem achève actuellement une faible préparation et entend bien étendre son lexique technique a plus de 10 informations avec quelques « cordes » ou « long droit » bien placés. Les compères précisent en outre que s’il s’agit de les retrouver au classement, il conviendra de chercher parmi les premiers … en commençant par la fin.

27023604_10215250824604730_5807438095292074252_o

Du plaisir aussi pour les spectateurs, le long des spéciales

Car c’est bien là le seul point d’attention sur lequel Pierre et Bernard ont toujours misé : offrir une présence inattendue, une expérience qui sort des sentiers battus, en créant l’événement et surtout en divertissant celles et ceux venus assister à la course et célébrer les incontournables Legend Boucles à leur juste mesure. Pour l’occasion, un demi-millier de paires de lunettes de soleil vont être distribuées autour d’une chouette mécanique de concours sur les réseaux sociaux. Et des lunettes de soleil en plein mois de février, ça c’est vraiment bien vu aussi !

Les amis, toujours les amis

Depuis leur première participation, les Legend Boucles de Bastognes sont, pour nos protagonistes, l’occasion d’un bon délire entre potes, d’un rendez-vous convivial où l’on partage sa passion avec frénésie. Et comme Bernard n’en est jamais à économiser ses idées, il a aussi voulu convier les amis en question à monter à bord … Un peu « streu » pour autant de monde comme on pourra le constater. Mais une autre opportunité de faire le buzz grâce aux copains qui se reconnaîtront, et dont les plus célèbres d’entre eux permettront certainement d’emmagasiner un maximum de vues sur les réseaux sociaux. Et ça aussi, pour les sponsors et les partenaires, c’est bien vu !

Si, en 2017, une charmante vahiné s’était installée sur le tableau de bord de leur bolide, c’est un joli toutou qui se chargera cette fois de contempler, impassible, les autres concurrents en pleine remontée, depuis la plage arrière du véhicule.

Merci !

« On dit merci qui ? » Merci les amis, pardi ! Car un projet comme celui-ci, aussi décalé soit-il, n’aurait pas vu le jour sans le soutien des amis qui y ont cru aussi et de quelques précieux partenaires. Merci à Nicolas Gilsoul et à Florian Jupsin pour les judicieux conseils. Même si c’était un peu en vain ! Merci aussi aux organisateurs de cette épreuve mythique, et où il y a aussi de la place pour les gens comme nous. Et, enfin, pour la page de publicité, merci à J&Joy, GL Design, Crabbé, Lamigale, Sparring-Partner, Pix Shake ,Spa Racing, Garage Henry et Olivier Béart pour les superbes photos. Spéciale dédicace à LLM Mecasport qui aura certainement été le soutien le plus professionnel et le plus sérieux tout au long de ce projet.

Et de laisser la parole Bernard Dejaeghere pour conclure : « J’ai entendu dire qu’un équipage était très attendu alors qu’ils viennent rouler avec une petite Corsa. Du coup, je pense qu’on est capable aussi de déchaîner les passions avec notre Escort, non ? ».

Réponse dès le 2 février à Bastogne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s